Location de Voitures : Drivy continue sa politique de domination du marché !

Le leader Français de la location de voitures entre particuliers Drivy, et après un mois seulement de son rachat du service Buzzcar, dominent les services de son concurrent Français Livop, spécialisé dans la location de voitures en self service.

Livop a été créé en 2010, par M. Kieran Connoly, et s’est spécialisé dans la location de voitures en self-service. Les voitures présentées en ce service, sont équipées de boîtiers, permettant de contrôler l’ouverture des portières à partir du smartphone du client locataire.

Cette achat, va permettre à la compagnie en question d’étaler ce service sur l’ensemble de son parc d’automobiles en location, et ce, afin d’apporter utilité et flexibilité au processus de la location de voitures entre particuliers.

L’entreprise Drivy, va notamment étoffer sa base d’utilisateurs, en intégrant les 6 000 membres qui utilisaient la plate-forme Livop et les 1 000 voitures proposées à la location qui s’ajoutent aux 26 000 répertoriées par Drivy. Il est à noter, que le service Drivy est 30 % moins cher que dans les réseaux physiques (27 euros TTC par jour, kilométrage inclus)… Rien de plus attractif !

Il est bon de rappeler qu’en mois d’Avril, la compagnie Drivy a bouclé sa troisième levée de fonds, de près de 8 millions d’euros, ce qui lui servira à financer son  expansion sur la zone Européenne… D’ailleurs une mouture espagnole ne devrait pas tarder à voir le jour.

Location de voitures : beaucoup de faux plans entre particuliers.

Les start-up de la location de voitures entre particuliers comme le fameux Drivy ou Oui Car, commercialisent une image hollywoodienne sur le service de la location de voiture entre particulier, or, la réalité est bien amère, et loin du pécule promis.

Pour bien étudier ce propos, deux étudiants de l’ENSAE, Ecole nationale de la statistique et de l’administration économique, ont mené l’enquête, pour partager par la suite les résultats sur le blog du partage et de la consommation collaborative Sharinblog, les données publiques des trois principaux sites français de location (Drivy, Buzzcar et OuiCar).

L’analyse des étudiants explique clairement que la location d’un véhicule entre particuliers est un faux bon plan. L’étude montre précisément que plus d’un véhicule sur deux n’a jamais été loué et n’a jamais été source de revenu à son propriétaire.

47% des voitures proposées à la location rapportent mensuellement moins de 350 euros par mois, soit le coût moyen d’un véhicule que l’on possède. Ce qui conclu que seul 2% des voitures présentes sur les portails d’annonces permettent à leurs propriétaires, d’obtenir un complément de revenu.

Généralement il faut résider dans une aire urbaine ou une zone touristique, pour espérer louer sa voiture. En France, les régions de la Corse et l’Hérault squattent les cinq premières places du classement des départements les plus actifs. «Le critère le plus important est le lieu de location, puis le prix», déclare M.Andy Bruère, co-auteur de l’étude.

Une voiture du genre : Polo ou une Yaris se loueront plus facilement qu’un véhicule utilitaire, les citadines représentant à elles seules la moitié des transactions de la location de voitures entre particuliers.

Tourisme : Agadir occupe le second rang après la ville de Marrakech.

La perle du Sud, au 340 jours d’ensoleillement par année, occupe la seconde place, en matière de visites touristiques.

La région connaît actuellement plusieurs chantiers de constructions, couvrant plusieurs secteurs, notamment celui du déplacement urbain. Le Grand Agadir avance dans ce sens lentement, mais sûrement, évitant ainsi toutes agitations extérieures. La dernière phase afférente à la démarche de concentration et de la finalisation de ce document, ainsi que son approbation, viennent également d’être lancées.

Il est bon à noter que l’enquête publique en faveur de la population gadiri, a déjà démarré au siège de la commune urbaine de la ville en question, et ce, dans l’objectif de l’émission des observateurs au registre, d’un autre côté, les journées de travail avec les associations de la société civile ont été également initiées

La feuille de route relative au déplacement urbain de la ville d’Agadir, regorge près de 6 communes urbaines de la zone, en matière de programme d’action prévu dans le cadre du PDU, représente un investissement qui s’estime à 4,4 MMDH pour la période de 2016-2022, pour rappel, 1,9 et 1,6 MMDH respectivement, touchent les 47 % et 38 % du budget relatif aux mesures inscrites dans le PDU : Plan de déplacement urbain.

Agadir : Prix Luis d’Hainaut 2015 récompense la meilleure thèse en technologies éducatives.

Une Marocaine a été à l’honneur, et a décroché avec grand mérite le Prix Luis d’Hainaut 2015, grâce au thème de sa thèse, qui porte sur «Les dispositifs de e-learning: quels usages pour améliorer la formation au Maroc? Du premier baromètre national du e-learning à l’étude de cas de la formation continue»… Elle S’appelle Mme Faouzia Messaouidi.

Le jury a donc voté pour l’humanité, et a nommé la marocaine comme étant la plus apte à décrocher ce prix. Avec cette nomination, Mme Faouzia Messaouidi devient la deuxième lauréate de ce prix lancé en 2014 par l’Université de Mons en Belgique en partenariat avec l’Agence universitaire de la francophonie.

L’initiative en question vise via l’intermédiaire de ce prix, d’honorer la mémoire du professeur Luis D’Hainaut, qui a dédié toute sa carrière aux technologies éducatives francophones. Il a également été un acteur important, sur la scène internationale, et ce, en matière d’appui éducatif, apporté aux pays en développement.

Le professeur Luis D’Hainaut, a également participé durant sa carrière professionnelle, à de nombreuses initiatives, visant à développer le secteur de l’éducation sur l’ensemble du continent Africain. Via l’intermédiaire de ce prix, les responsables visent à stimuler la recherche en technologie de l’éducation dans les pays du sud.

Pour rappel, la remise du Prix Luis d’Hainaut, a été célébrée le mercredi 3 juin à la ville d’Agadir, en marge de la 7ème édition du colloque «Environnements informatiques pour l’apprentissage humain» (EIAH) qui se déroule du 2 au 5 juin dans le chef-lieu du Souss.

Location de voitures : Soyez prudent lors de la signature de votre 1er contrat !

Le marché de la location de voiture se nuance de plusieurs couleurs, ceci se traduit par la multitude des offres présentées par les loueurs de voitures, ce qui laisse probablement la majorité des clients éblouis. Le choix d’une bonne location de voiture n’est don pas une chose facile, particulièrement pour les novices, à la quête d’un 1er départ en week-end ou en vacances.

Si vous tentez de louer une voiture pour la 1ère fois, il vous sera obligatoire de mieux être attentif vis-à-vis de plusieurs facteurs, on cite dans se sens, se renseigner auprès de votre loueurs si son service exige des restrictions particulières au jeunes conducteurs, ainsi que la formule d’assurance la plus adéquate à votre besoin. Soyez également attentif, et vérifiez l’état du véhicule à louer sans aucune timidité, afin de vous protéger contre l’arnaque d’une réparation dont vous n’êtes pas responsable.

La plus part des experts dans le domaine de la location de voitures, conseillent d’éviter les annonces de petits loueurs Low-cost, publiées en ligne. Se sont d’après eux, des arnaqueurs qui peuvent vous causer de gros pépins, ils citent dans ce sens : Pas de voiture à l’arrivée, pas de remboursement en cas de litige, et pas de voiture de la catégorie réservée. Alors pourquoi songer dans l’incertitude ?!

Choisissez les grandes enseignes de la location de voitures, vous épargnera tout simplement de gâcher votre séjour !

Location de voitures : Drivy continue de dévorer ses concurrent !

La compagnie Drivy, leader spécialisé dans la location de voitures entre particuliers, a regorgé à son activité le concurrent Buzzcar, pour passer de suite, et en toute vitesse à son concurrent allemand Autonetzer. Drivy devient ainsi le leader du marché outre-Rhin.

Pour rappel, la compagnie en question a prouvé sa présence sur le marché allemand depuis fin 2014, avec 500 000 membres, et 27 000 véhicules, qui vont s’ajouter à la propriété Autonetzer, qui revendique 100 000 membres avec 10 000 voitures en auto-partage.

La volonté de la compagnie Drivy, vise fortement à renforcer son positionnement sur le marché de la location de voitures entre particuliers, en France ainsi qu’en Allemagne, vu que les deux pays dispose d’un écosystème de mobilité très avancé… D’après les déclarations de M. Paulin Dementhon, en sa qualité de président et fondateur de l’entreprise Drivy.

D’après la même source, et en début du mois D’avril la compagnie a été obigé de débourser près de huit millions d’euros auprès des investisseurs, dans l’objectif de mieux se développer à l’international.

Ce n’est pat tout ! Drivy compte également étendre son territoire d’activité, pour viser l’Espagne comme prochain escale de la compagnie en cet été. Drivy ambitionne fortement de poser valises en Espagne et pourquoi pas dans un quatrième pays européen d’ici à la fin de l’année !

Pour rappel, la compagnie Buzzcar, ainsi que les utilisateurs d’Autonetzer, seront invités dans les prochaines semaines à rejoindre la plateforme de Drivy.

L’augmentation de la densité aérienne entre la région d’ Agadir et Tenerife.

L’entreprise espagnole Binter lancera en date du 05 Août prochain, le lancement d’une nouvelle ligne aérienne entre Agadir et Tenerife. La connexion sera opérante chaque mercredi à bord d’un avion de type ATR 72, et durera près d’une heure et 50 min. Pour rappel cette ligne sera opérationnelle jusqu’au 23 septembre de l’année courante. Le vol décollera depuis l’Aéroport de Tenerife Nord à 11h15, pour, par la suite, reprendre le vol depuis celui d’Al Massira d’Agadir à 13h55.

La compagnie en question a débuté à desservir Agadir et les îles Canaries en 2012, via deux vols par semaine avec l’île de Gran Canada (Las Palmas). Actuellement, et avec cette nouvelle connexion depuis l’île de Tenerife, la cadence des trafics va augmenter, offrant ainsi, un total de trois vols hebdomadaires. On site, que d’autres vols sont assurés par la compagnie Binter, à partir des Aéroports marocains. Marrakech, Laâyoune et Casablanca.

Il est jugé important de souligner que les premières régions qui ont été desservies par Binter, et depuis 2005, sont les villes de Marrakech et Laâyoune, qui sont d’ailleurs les premières sur le Continent Africain ; La fréquence de connexions avec Marrakech sera également intensifiée, particulièrement lors de la saison estivale de l’année. Aux vols actuels programmés tous les jeudis et dimanches, s’ajoutera une liaison supplémentaire tous les mardis. En ce qui concerne la ville de Laâyoune, les liaisons en place seront maintenues.

En ce qui concerne la ville de Casablanca, les connexions sont saisonnière, il reprendront le 25 juin, avec une moyenne de 2 vols hebdomadaires, soit tous les jeudis et Dimanches, et ce, jusqu’au 6 septembre 2015.

 

Source : www.leconomiste.com

Les entreprises de location de voiture, entre le légal & l’illégal !

On a beaucoup entendu des pratiques illégales de certaines entreprises, et ce, dans plusieurs secteurs d’activités et d’industries. Actuellement la malédiction, touche la tranche des compagnies de location de voiture. 6 entreprises ont été épinglées dans ce sens ! En France les abus ont dépassé les limites.

Le journal le Figaro a révélé la dernière enquête de l’Autorité de la Concurrence, le jeudi 21 mais 2015. L’enquête, mais surtout la communication des griefs pour l’ensemble des 6 entreprises de location de voitures inquiétés. Cela signifie que l’enquête arrive à son terme et que les sanctions pourraient rapidement tomber.

L’Autorité de la Concurrence reproche une concertation sur la liste des tarifs, particulièrement sur ceux affichés au niveau des aéroports. Les pratiques commerciales n’ont pas échappé aussi à la critique. Soit une situation qui se juge anticoncurrentielles selon la loi française.

Pour rappel, les entreprises de location de voitures à qui l’Autorité de la Concurrence a communiqué, sont loin des compagnies timides, ils sont bien des enseignes bien connues dans le monde de la location de véhicule, on cite : Avis Budget, Hertz, Citer, Sixt, Ada et Europcar, qui pour sa part se nomme comme étant le leader européen du secteur.

A ce sujet, les amendes risquent de fait mal, les loueurs cités doivent s’attendre à payer cher. Europcar, comme exemple a mis 45 millions d’euros pour en payer une !

 

Source : www.news.radins.com

Les loueurs de voitures Français sous la loupe.

En France, plusieurs loueurs de voitures sont soupçonnées de faire payer des surcharges à leurs clients, d’après l’Autorité de la concurrence. Qui pour sa part, a ouvert une enquête à ce sujet, et a transmis une notification de griefs mi-Février 2015, à plusieurs grandes enseignes du secteur, dont : Hertz, Avis Budget & Europcar.

Pour l’ensemble de ces loueurs, le sujet est très embarrassant, même si l’affaire remonte à plus de sept ans (Période 2005-2008). Les groups en question, ont su sauvegarder une grande confidentialité à ce propos. Mais la transparence inhérente, à toute opération d’introduction en Bourse a obligé Europcar, qui lançait la sienne la semaine dernière, à souligner dans le document remis à l’Autorité des marchés financiers, au chapitre « facteurs de risques », les reproches de l’Autorité de la concurrence.

Dans le même fichier, le groupe a également indiqué avoir provisionné 45 millions d’euros dans la perspective d’une éventuelle amende que lui infligerait l’Autorité. Pour sa part Hertz France a fait de même : «  En ce qui concerne la collusion alléguée […] pour la mise en oeuvre d’une surcharge dans les gares, nous réfutons toute concertation avec des concurrents. » Sixt, évoqué dans la presse comme membre du cartel, a de son côté démenti «  des informations tout simplement erronées », et dénoncé des «  comportements diffamatoires ».

Il est bon à rappeler que la procédure lancée par la gendarmerie de la concurrence, devrait encore s’étaler sur plusieurs mois. Les loueurs de voitures ne peuvent donc avoir aucune décision finale, avant 2016.

 

Source : www.lesechos.fr

Crocoparc : Un nouvel espace de divertissement sur la ville d’Agadir.

La ville d’Agadir va inaugurer en date du 30 Mai courant, son 1er parc de divertissement, dédié 100 % à l’espèce des crocodiles. Près de 300 bêtes seront lâchés dans les différents bassins du Crocoparc, aménagés spécialement pour les accueillir (Annonce un communiqué du parc d’animation de la région du Souss Massa Draâ)

L’ouverture se fera en présence des autorités locales, ainsi que différents points de presse locaux et internationaux. Pour rappel, les reptiles du Nil, ne dépassent pas les 3 ans, ils sont tous importés de Djerba, connu pour un climat similaire à celui de l’Egypte, il mesurent généralement entre 1M 50 Cm & 2M 50 Cm. A l’age de l’adulte, chaque reptile peut mesurer de 5 à 6 M de long.

Le Crocoparc, est une véritable jungle, réalisée au Cœur de la capitale du sud, particulièrement sur la route nationale N° 8 à une dizaine de minutes de la ville. Le lieu s’étale sur près de 4 ha, et d’une enveloppe budgétaire de 25 millions de Dh. On souligne à ce niveau que les fonds privés ont été avancés par les fondateurs, composés des anciennes familles de la ville.
«A travers la réalisation de ce centre de divertissement pour enfants et adultes, nous avons tenu à participer au volet animation de notre ville tout en démystifiant ces reptiles auprès du grand public», déclare Philippe Alléau, en sa qualité d’initiateur du projet.

Crocoparc restera ouvert durant la période du Ramadan et d’été jusqu’à 23h, selon l’affluence des visiteurs. En matière de prix, les adultes payeront 70 Dh pour leur ticket d’entrée & 40 Dh pour les enfants.