Category Archives: Divers

Tourisme : Agadir occupe le second rang après la ville de Marrakech.

La perle du Sud, au 340 jours d’ensoleillement par année, occupe la seconde place, en matière de visites touristiques.

La région connaît actuellement plusieurs chantiers de constructions, couvrant plusieurs secteurs, notamment celui du déplacement urbain. Le Grand Agadir avance dans ce sens lentement, mais sûrement, évitant ainsi toutes agitations extérieures. La dernière phase afférente à la démarche de concentration et de la finalisation de ce document, ainsi que son approbation, viennent également d’être lancées.

Il est bon à noter que l’enquête publique en faveur de la population gadiri, a déjà démarré au siège de la commune urbaine de la ville en question, et ce, dans l’objectif de l’émission des observateurs au registre, d’un autre côté, les journées de travail avec les associations de la société civile ont été également initiées

La feuille de route relative au déplacement urbain de la ville d’Agadir, regorge près de 6 communes urbaines de la zone, en matière de programme d’action prévu dans le cadre du PDU, représente un investissement qui s’estime à 4,4 MMDH pour la période de 2016-2022, pour rappel, 1,9 et 1,6 MMDH respectivement, touchent les 47 % et 38 % du budget relatif aux mesures inscrites dans le PDU : Plan de déplacement urbain.

Agadir : Prix Luis d’Hainaut 2015 récompense la meilleure thèse en technologies éducatives.

Une Marocaine a été à l’honneur, et a décroché avec grand mérite le Prix Luis d’Hainaut 2015, grâce au thème de sa thèse, qui porte sur «Les dispositifs de e-learning: quels usages pour améliorer la formation au Maroc? Du premier baromètre national du e-learning à l’étude de cas de la formation continue»… Elle S’appelle Mme Faouzia Messaouidi.

Le jury a donc voté pour l’humanité, et a nommé la marocaine comme étant la plus apte à décrocher ce prix. Avec cette nomination, Mme Faouzia Messaouidi devient la deuxième lauréate de ce prix lancé en 2014 par l’Université de Mons en Belgique en partenariat avec l’Agence universitaire de la francophonie.

L’initiative en question vise via l’intermédiaire de ce prix, d’honorer la mémoire du professeur Luis D’Hainaut, qui a dédié toute sa carrière aux technologies éducatives francophones. Il a également été un acteur important, sur la scène internationale, et ce, en matière d’appui éducatif, apporté aux pays en développement.

Le professeur Luis D’Hainaut, a également participé durant sa carrière professionnelle, à de nombreuses initiatives, visant à développer le secteur de l’éducation sur l’ensemble du continent Africain. Via l’intermédiaire de ce prix, les responsables visent à stimuler la recherche en technologie de l’éducation dans les pays du sud.

Pour rappel, la remise du Prix Luis d’Hainaut, a été célébrée le mercredi 3 juin à la ville d’Agadir, en marge de la 7ème édition du colloque «Environnements informatiques pour l’apprentissage humain» (EIAH) qui se déroule du 2 au 5 juin dans le chef-lieu du Souss.

Location de voitures : Soyez prudent lors de la signature de votre 1er contrat !

Le marché de la location de voiture se nuance de plusieurs couleurs, ceci se traduit par la multitude des offres présentées par les loueurs de voitures, ce qui laisse probablement la majorité des clients éblouis. Le choix d’une bonne location de voiture n’est don pas une chose facile, particulièrement pour les novices, à la quête d’un 1er départ en week-end ou en vacances.

Si vous tentez de louer une voiture pour la 1ère fois, il vous sera obligatoire de mieux être attentif vis-à-vis de plusieurs facteurs, on cite dans se sens, se renseigner auprès de votre loueurs si son service exige des restrictions particulières au jeunes conducteurs, ainsi que la formule d’assurance la plus adéquate à votre besoin. Soyez également attentif, et vérifiez l’état du véhicule à louer sans aucune timidité, afin de vous protéger contre l’arnaque d’une réparation dont vous n’êtes pas responsable.

La plus part des experts dans le domaine de la location de voitures, conseillent d’éviter les annonces de petits loueurs Low-cost, publiées en ligne. Se sont d’après eux, des arnaqueurs qui peuvent vous causer de gros pépins, ils citent dans ce sens : Pas de voiture à l’arrivée, pas de remboursement en cas de litige, et pas de voiture de la catégorie réservée. Alors pourquoi songer dans l’incertitude ?!

Choisissez les grandes enseignes de la location de voitures, vous épargnera tout simplement de gâcher votre séjour !

L’augmentation de la densité aérienne entre la région d’ Agadir et Tenerife.

L’entreprise espagnole Binter lancera en date du 05 Août prochain, le lancement d’une nouvelle ligne aérienne entre Agadir et Tenerife. La connexion sera opérante chaque mercredi à bord d’un avion de type ATR 72, et durera près d’une heure et 50 min. Pour rappel cette ligne sera opérationnelle jusqu’au 23 septembre de l’année courante. Le vol décollera depuis l’Aéroport de Tenerife Nord à 11h15, pour, par la suite, reprendre le vol depuis celui d’Al Massira d’Agadir à 13h55.

La compagnie en question a débuté à desservir Agadir et les îles Canaries en 2012, via deux vols par semaine avec l’île de Gran Canada (Las Palmas). Actuellement, et avec cette nouvelle connexion depuis l’île de Tenerife, la cadence des trafics va augmenter, offrant ainsi, un total de trois vols hebdomadaires. On site, que d’autres vols sont assurés par la compagnie Binter, à partir des Aéroports marocains. Marrakech, Laâyoune et Casablanca.

Il est jugé important de souligner que les premières régions qui ont été desservies par Binter, et depuis 2005, sont les villes de Marrakech et Laâyoune, qui sont d’ailleurs les premières sur le Continent Africain ; La fréquence de connexions avec Marrakech sera également intensifiée, particulièrement lors de la saison estivale de l’année. Aux vols actuels programmés tous les jeudis et dimanches, s’ajoutera une liaison supplémentaire tous les mardis. En ce qui concerne la ville de Laâyoune, les liaisons en place seront maintenues.

En ce qui concerne la ville de Casablanca, les connexions sont saisonnière, il reprendront le 25 juin, avec une moyenne de 2 vols hebdomadaires, soit tous les jeudis et Dimanches, et ce, jusqu’au 6 septembre 2015.

 

Source : www.leconomiste.com

Crocoparc : Un nouvel espace de divertissement sur la ville d’Agadir.

La ville d’Agadir va inaugurer en date du 30 Mai courant, son 1er parc de divertissement, dédié 100 % à l’espèce des crocodiles. Près de 300 bêtes seront lâchés dans les différents bassins du Crocoparc, aménagés spécialement pour les accueillir (Annonce un communiqué du parc d’animation de la région du Souss Massa Draâ)

L’ouverture se fera en présence des autorités locales, ainsi que différents points de presse locaux et internationaux. Pour rappel, les reptiles du Nil, ne dépassent pas les 3 ans, ils sont tous importés de Djerba, connu pour un climat similaire à celui de l’Egypte, il mesurent généralement entre 1M 50 Cm & 2M 50 Cm. A l’age de l’adulte, chaque reptile peut mesurer de 5 à 6 M de long.

Le Crocoparc, est une véritable jungle, réalisée au Cœur de la capitale du sud, particulièrement sur la route nationale N° 8 à une dizaine de minutes de la ville. Le lieu s’étale sur près de 4 ha, et d’une enveloppe budgétaire de 25 millions de Dh. On souligne à ce niveau que les fonds privés ont été avancés par les fondateurs, composés des anciennes familles de la ville.
«A travers la réalisation de ce centre de divertissement pour enfants et adultes, nous avons tenu à participer au volet animation de notre ville tout en démystifiant ces reptiles auprès du grand public», déclare Philippe Alléau, en sa qualité d’initiateur du projet.

Crocoparc restera ouvert durant la période du Ramadan et d’été jusqu’à 23h, selon l’affluence des visiteurs. En matière de prix, les adultes payeront 70 Dh pour leur ticket d’entrée & 40 Dh pour les enfants.

Audi teste son service de location de voiture à san Francisco.

La marque luxueuse des voitures « Audi » se lance dans un nouveau concept de Location de véhicules à la demande sur la région de San Francisco. L’initiative se nomme comme étant un test, via lequel, les clients peuvent sélectionner leur modèle Audi désiré, par le biais d’une application iPhone, pour qu’ils soit livrés par la suite, au lieu mentionné par les clients, idem pour le retour.

A ce volet la compagnie en Question, s’exprime on disant qu’ « Il s’agit d’une expérience nouvelle, ce service débute en mode béta et sera déployé dans d’autres villes des Etats Unis dans les années qui viennent ». Audi annonce donc pour ce service la gamme de L’Audi A4 à l’Audi A8.

Audi accompagne les loueurs dès leur livraison, et ce via tout réglage nécessaire à bord, on cite dans ce sens le réglage des systèmes de la navigation à bord, en tout ce qui est manipulation, musique et confort. Via l’Application mobile, chaque client régulier pourra déverrouiller son véhicule et autoriser son démarrage, ainsi que de récupérer le véhicule même dans un lieu privé sans devoir rencontre physiquement le loueur, grâce à la fonction de la clé numérique.

Le service de la location de voiture Audi, offre de nombreuses options à ces clients lors de la réservation des véhicules, comme des sièges bébé, des skis, vélos et bien encore. La marque compte également lancer son service « Audi at Home », permettant ainsi un partage de véhicule Audi entre les résidents d’un complexe haut de gamme. Les tarifs dans ce cas seront facturés à l’heure.

Location de voiture : L’ ANALOG dévoile son bilan de réalisation.

L’ ANALOG, qui représente : L’association nationale des loueurs de véhicules à longue durée, et lors d’un point de presse à Casablanca, a mis le point sur la situation qu’a connu le secteur de la location en cette option, durant les dix dernières années.

L’association a également montré son optimiste vis-à-vis des années à venir, tout en éclairant sur l’importance de la poursuite de la collaboration avec les autorités publiques, en gage de maintenir la stabilité et le développement que connaît le secteur de la location de voiture à longue durée au Maroc.

On souligne que la part des véhicules louées sous cette option, dans les ventes automobiles nationales, a grimpé de 2 % en 2005 à 8 % en 2014. Soit une évolution importante, au niveau local, et timide au niveau international, qui se souligne plus mature. On cite à ce volet, qu’en France, la proportion est de 18 %. L’objectif de l’association se fixe donc sur 18% à l’horizon 2020, soit atteindre une part de 12 % des ventes annuelles.

M. Senhaji, en sa qualité de président de l’ ANALOG, déclare : « Qu’en 10 ans d’existence, nous avons multiplié par quatre la part de la LLD dans les ventes de voitures neuves au Maroc ». Les efforts de l’association sont énormément visibles, particulièrement sur le continent. Actuellement le Maroc est le deuxième pays en matière de la Location de voitures longue durée en Afrique. L’association représente actuellement 75 % du secteur de a LLD au Maroc.

L’ ANALOG, ne se contente pas de son parcours de réalisations durant les 10 dernières années, son ambition la pousse à creuser au plus profond, pour étudier de nouvelles mesures avec les autorités publics.

Pour rappel, les véhicules en LLD, doivent passer sous la visite technique tout les 6 mois, soit une période contraignante, pour les entreprises bénéficiant de la LLD, que pour les utilisateurs finaux. Dans ce sens, l’Association propose de modifier le délais en un ans, après des années de mises en service du véhicule. Ce n’est pas tout, la simplification des procédures d’immatriculation constitue la seconde mesure à mettre en place ; La simplicité de l’achat et du renouvellement des vignettes ainsi que l’ensemble des document officiels, ne peuvent que facilité l’activité à ce niveau.

La simplification des procédures de cessions des véhicules arrivés au terme de leur contrat de location, est la dernière mesure de la liste des demandes à discuter par l’Association avec les autorités publiques.

Jacques Chirac partage des moments chaleureux avec les habitants le la ville d’ Agadir.

L’ex président de la république française, M. Jacques Chirac, et malgré son apparence fatiguée, prend du bon temps à Agadir.

Deux commerçants de Boulognes-sur-Mer, raconte leur rencontre avec l’ex président, qui a eu lieu au restaurant « Les Blancs » dans la Marina d’Agadir. Anne et Alin décrive leurs émotions dans les colones du Parisiens, en disant : « On les voyait tous les deux jours dans ce quartier », relate Anne. « J’ai vu son arrivée près de ce restaurant. Un cortège impressionnant : deux grosses voitures, son garde et un représentant de la garde royale. Il est sorti de la voiture et se dirigeait vers ce restaurant de la marina où les serveurs s’affairent dès son apparition. Lui, il sourit et marche en s’appuyant sur sa canne. Il a vieilli, affaibli, c’est vrai. J’osais pas avancer », se souvient la Nordiste.

Anne, décide de radier sa peur et timidité, et s’approche de l’ex président en toute confiance… Elle ne compte surtout pas laisser passer cette occasion. « J’y suis allée avec mon mari. On voulait prendre une image avec lui quand il avait un moment. Il était avec son épouse Bernadette. Elle, ce n’est pas la même approche que son mari. Elle est un peu hautaine, difficile de lui arracher un sourire, contrairement à Jacques Chirac » raconte la jeune Française… « Quand il a appris qu’on voulait prendre une photo, Jacques Chirac était ravi. On l’a entouré et c’est son garde qui nous a photographiés. On a peu parlé, et surtout pas de politique. On lui a dit d’où on venait de France, il nous a dit que lui restait à Agadir pour un mois » Rajoute t-elle.

La gentillesse de l’ex président a donc gravé un bon souvenir à la mémoire de chaque Français et Gadiris présent sur place. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois qu’il prend pose avec des admirateurs, en particulier sur la ville d’Agadir.

L’ancien président, a toujours privilégié ses passages au Maroc, l’un de ses lieux préférés. D’habitude, c’est à la ville de Taroudant qu’il prend ses vacances. Cette Année Agadir a été la destination élue pour chasser de bons moments en famille.

Le Film documentaire à l’honneur sur la ville d’Agadir.

La perle du Sud Marocain, accueille du 4 au 9 Mai 2015, la 7ème édition du festival international du film documentaire (FIDADOC), soulignant ainsi, la participation de plusieurs pays des quatre continents.

La cérémonie d’ouverture du festival, a eu lieu le lundi 4 Mai, à la Salle Brahim Radi de l’Hôtel de ville d’Agadir, sous l’initiation de l’Association de Culture et de l’éducation par l’Audiovisuel. C’est donc la 1ère manifestation cinématographique 100 % dédiée aux films documentaires ; La naissance désirée de cet événement a eu lieu en 2008, par la fondatrice de festival, Feu Nouzha DRISSI, dont le but : « de développer dans notre pays une culture du cinéma documentaire qui fédère citoyens, cinéphiles, professionnels, étudiants et élèves… » Souligne t-elle.

La 7ème édition du film documentaire d’Agadir, connaît la participation de 30 réalisations, dont 25 sont de type long métrage, présentant les quatre continents. La sélection officielle du festival en cette année, se compose d’une compétition officielle, qui enregistre la participation de 10 réalisations, ainsi que des séances spéciales qui exposent 15 films en programmation : Panorama Maroc : 4 films, Focus Suisse : 5 films, Les 50 ans de l’émigration marocaine en Belgique, séances thématiques : 3 films, Catalogue : 1 film, Education à l’image (séances scolaires) : 2 films.
Cette année le jury est composé de quatre personnalités de renommées, il s’agit de : Karim BOUKHARI (Maroc) ; Meritxell BRAGULAT VALLVERDU (Espagne) ; Marianne KHOURY (Egypte) ; Marie-Clémence ANDRIAMONTA PAES (Madagascar).

Trois prix seront décernés : 1) Le Grand Prix « Nouzha DRISSI » d’une valeur de 30.000 dh, 2) Le Prix Spécial du Jury : d’une valeur de 15.000 dh, 3 )Le Prix des droits humains : d’une valeur de 10.000 dh, plus qu’un prix vedette de 55 000 dh présenté par la chaîne 2M, à son film « coup de cœur ».

Pour rappel, le FIDADOC à crée en 2012 une « Ruche documentaire », dans l’objectif de définir les jeunes talents en réalisation cinématographique du genre documentaire, pour leur porter soutient & accompagnement, pour la réalisation de leurs projets.

Que faut-il savoir pour conduire aisément au Maroc?

Il est jugé important de saluer les efforts denses que mènent le ministère de l’Equipement du Transport et de la Logistique, pour développer le réseau routier national, qui forme d’ailleurs le moyen de mobilité de près de 90 % de personnes et de 75 % de marchandises. A l’heure actuelle, ce dernier se distingue fortement et est classé parmi les meilleurs réseaux de l’ensemble du continent Africain.
 
Conduire, figure, alors, l’unique moyen de savourer la beauté splendide du pays : Parcourir les paysages, les plages et les jardins. Aussi, découvrir les merveilleuses architectures des anciennes médinas qui traduisent, silencieusement, l’histoire et le passé du Maroc. Pour démarrer le voyage, réservez, dès à présent, votre Location de voiture au Maroc et partez à l’aventure.
 
Tout ce qu’il faut savoir, pour faire durer le plaisir de la conduite au Maroc, ne diffère grandement du code de la circulation mis en vigueur à l’étranger. Au Maroc et pour conduire une voiture de location, il faut être âgé entre 21 ans, âge minimum et 75 ans, âge maximum et ce dépendamment de la catégorie de la voiture désirée. Il faut, également, avoir un permis de conduire valide. Pour les conducteurs, dont l’âge est moins de 25 ans, une taxe additionnelle est facturée.
 
Au Maroc, la ceinture de sécurité est obligatoire, en ville pour le conducteur et pour le passager ainsi que pour les sièges arrière, hors zone urbaine. A ce volet, le non port de la ceinture est une infraction sanctionnée par le corps policier ainsi que par la brigade de la gendarmerie.
 
Les limitations de vitesse, au Maroc, sont de 40 à 60 Km/h, dans le milieu urbain, de 80 à 100 Km/h, hors Agglomération et de 100 à 120 Km/ h sur l’ensemble du réseau des autoroutes du pays. Pour une alimentation en carburant, il faut citer la forte implantation des stations de services, pratiquement sur l’ensemble des sites. D’après les déclarations du ministère chargé des affaires générales et de la Gouvernasse, du 15 janvier 2015, le prix du Gasoil a reculé de près de 40 cts, le litre pour se stabiliser à 8,03 dhs/l .L’essence, de son côté, a diminué de 31 cts pour atteindre 8,98 dhs/l.
 
Le réseau routier au Royaume offre près de 1416 Km d’autoroutes à péages et 631 Km de voies routières gratuites, laissant, ainsi, le choix, à chacun, de parcourir le chemin qui le tente, en toute sécurité.
 
En conclusion, il est important de savoir que tout véhicule conduit, sous contrat de location longue ou moyenne durée, n’est pas autorisé à quitter le territoire Marocain.